L’autosatisfaction, une astuce puissante

Nous mettons beaucoup d’énergie à nous critiquer, à nous saboter voire même à nous flageller.Dès que nous ratons quelque chose, nous nous insultons de tous les noms, nous nous rabaissons, pas vrai? Nous avons tous eu cette réaction. Et lorsque nous n’avons pas confiance en nous, il nous arrive d’être persuadé de ce que l’on dit. Car nous sommes les meilleurs pour nous dire que nous sommes les plus nuls.

Mais qu’en est-il de l’autosatisfaction? Vous savez, ce moment de contentement de soi-même, ce témoignage de bonne conduite envers nous même comme il est écrit dans le Larousse. Est ce que nous mettons autant d’énergie à nous complimenter? Bien sûr que non. Pourtant qui mieux que nous peut trouver les bons mots pour amorcer une hausse de confiance en soi? Parce que oui il est possible de le faire, même au plus bas. Nous avons AUSSI le pouvoir de nous remonter le moral.

Et ça fait du bien!!

L’autosatisfaction par écrit ou par audio

Que ce soit par écrit ou par audio, la première chose à faire est d’avoir un bon état d’esprit. Il faut être positif. Inutile de se lancer dans cet exercice si les pensées négatives envahissent notre cerveau. Car l’objectif de celui-ci est d’être utilisé lorsque nous sommes stressés. Une période d’examen, le permis à passer ou un entretien d’embauche et le stress apparaît. Donc soyons bienveillant envers nous même.

Que ce soit pour l’un ou pour l’autre, le principe est le même. Nous allons énumérer le plus honnêtement nos qualités, ce qu’il y a de bien en nous et ce que nous avons réussit. Même les petites victoires peuvent faire une grande différence. Ne jugeons pas ce qui a été fait du style « oui mais c’était facile, tout le monde peut le faire » On s’en fout, alors écrivons.

L'autosatisfaction, une astuce puissantePar écrit: Il s’agit d’imaginer une lettre que nous aurions reçu. Nous avons tous eu ce genre de courrier de la part de nos grand-parents par exemple. Ils nous félicitaient d’avoir réussi quelque chose, détaillaient nos qualités et nous affirmaient ne jamais avoir douté de nous. Nous allons faire pareil en utilisant un autre mode d’écriture que d’habitude. Pourquoi? Pour qu’elle est le même impact que celle de nos grand-parents. Pour retrouver ce sentiment de fierté. Mais ce sont nos mots, nos phrases et nos expressions.

Par audio: Nous avons tous une petite voix intérieure. Mais est-elle positive 24/24 et 7/7? Non, hélas! Elle nous indique les peurs, les doutes, nous rabaisse et nous fait hésiter. Rarement elle nous dit  » super, vieux, tu as réussi, tu es un as » Elle est plutôt aux abonnés absents. Du coup, nous allons l’aider à être plus positif avec nous. Nous enregistrerons nos qualités, nos réussites que nos écouterons aussi souvent que possible.

L’autosatisfaction face au miroir

L'autosatisfaction, une astuce puissanteDans un autre registre de l’autosatisfaction, nous pouvons faire face à nous-même. Devant un miroir. Se parler à soi-même, comme le ferait un ami. Il a toujours de bons conseils, de nouvelles pistes à explorer.

Au contraire du paragraphe précédent, il n’est pas question de vanter ses qualités. Non, pas que ça. Nous allons jouer au jeu des questions/réponses. Face à une situation compliquée, nous nous interrogerons sur les solutions existantes. Rappelons nous de la période d’examen, du permis ou de l’entretien d’embauche. Ce stress, ce doute qui monte en nous, qui prend le pas sur notre confiance. En se posant des questions qui commencent par « comment comptes-tu… quel est le moyen de… » Nous allons chercher des solutions, des conseils au travers de nos qualités, de nos expériences et de nos échecs. Cette discussion « amicale » avec nous-même nous regonflera le morale, ira chercher la motivation au fond de nous et maintiendra notre confiance en soi.

L’autosatisfaction en résumé

  • La lettre c’est celle d’un parent
  • L’audio c’est comme notre petite voix
  • Le miroir c’est comme une discussion avec un ami
  • Le tout c’est à lire, écouter ou faire le plus souvent possible et d’y croire le plus fermement possible

Il est rare que, spontanément, on fasse l’éloge de nos qualités. Il n’y a personne qui flatte notre égo sans raison apparente, hormis nous-même. C’est toujours quand nous sommes mal. L’autosatisfaction va dans ce sens là. Nous sommes les seuls à pouvoir nous complimenter tous les jours, toutes les semaines, tout l’année. Ça cultive notre confiance en soi, ça nous garde positif et de bonne humeur. Pourquoi s’en priver?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*