J’ai arrêté de fumer: mes ressentis

Déjà un mois. Voilà un mois que j’ai arrêté de fumer. Et de plus en plus c’est un soulagement. Aussi bien sur le plan financier qu’au niveau corporel. Evidemment je vous mentirais si je vous disais que je n’ai plus envie de fumer. Il y a toujours des moment de flottement où ce petit poison revient dire bonjour. Mais je n’ai pas cédé à une seule tentation. VICTOIRE. Quand je vois le chemin parcouru, je serais vraiment con de replonger. Car jusqu’à maintenant qu’est-ce que j’ai gagné?

  • De meilleures sensations gustatives
  • Une meilleure haleine
  • Une bouche clean
  • De l’énergie
  • Et du temps

Et avec ceci, quoi de neuf?

6ème bénéfice d’avoir arrêté de fumer

J'ai arrêté de fumer: mes ressentisL’odorat. C’est incroyable comme cela va de paire avec la bouche et le goût. A parti du moment où j’ai retrouvé ces deux derniers de façon nette, je me suis à mieux sentir. Il faut dire aussi que je rejetais la fumée par le nez. Pour moi ça faisait « cool ». Quelle connerie!! Ma femme, quand à elle, crapotait. Du coup son odorat n’a jamais vraiment été altéré. J’étais toujours étonné lorsqu’elle me disait: « Tu sens cette bonne odeur » La plupart du temps c’était des parfums subtils qui flottaient dans l’air. Je lui répondais « oui bien sur » Mais je mentais. Mais aujourd’hui, c’est fini. Je n’ai pas la truffe d’un fin limier, mais je sens les odeurs, si je peux dire ainsi. Et ça c’est cool.

7ème bénéfice d’avoir arrêté de fumer

L’impact physique. Je suis sportif depuis très jeune et le fait d’avoir fumé a détérioré mes « performances ». C’est logique. Lorsque je faisais un gros effort, j’avais beaucoup de mal à récupérer. C’est encore logique.

J’ai petit garçon de 3 ans qui, de temps en temps, préfère être porté que de marcher. Les enfants!! Lorsque je m’y « collais », je ne le portais pas très longtemps, prétextant qu’il était trop lourd. Père indigne, en fait j’étais à la ramasse, perdu physiquement. Et bien la semaine dernière, sans m’en rendre compte tout de suite, je l’ai porté sur plus de 2 km.

Autre indice que mon physique va mieux. Pour aller chercher nos enfants à l’école, il y a une belle côte sur près de 100 m. Quand je fumais, au bout de 25 m, le souffle était compliqué, les jambes s’alourdissaient et je transpirais (même l’hiver). Aujourd’hui c’est une promenade de santé cette côte. La marche est rapide et ce n’est plus une difficulté.

 

En un mois j’ai gagné 7 bénéfices en arrêtant la cigarette. Je ne pensais pas que c’était possible. Je ne suis pas encore sortit d’affaire et le chemin est encore long, très long. Mais il est très plaisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*