Arrêter de fumer: mes premiers ressentis

Arrêter de fumer, j’ai arrêté de fumer!!!!

arrêter de fumer

Quel bonheur d’avoir pris cette décision. Bien entendu, vous imaginez bien qu’elle ne fut pas facile à prendre. Ce défaire de ce poison est un long combat auquel il faut bien se préparer et je n’en suis qu’au début. En effet ça fait une semaine que j’ai écrasé ma dernière cigarette.

Du coup ça m’a donné l’idée d’écrire une série d’articles sur les bienfaits d’arrêter de fumer. J’ai lu, comme tout le monde, ce que la médecine peut en dire. Vous savez, les bénéfices au bout de 20 minutes, 24 heures, 1 semaine etc…. Ce qui se passe au niveau du sang, des poumons ou de la peau par exemple. Mais moi je veux décrire ce que mon corps me dit, quelle sensation il retrouve. Après tout, ça fait une vingtaine d’années que je l’enfumais, il a donc tout à fait le droit à la parole.

Donc en route pour la première semaine.

1er bénéfice d’arrêter de fumer

Ma bouche me remercie depuis une semaine. Elle est heureuse de ne plus connaitre ce poison, ou plutôt ces poisons. Le matin, au réveil voire même pendant la nuit, ma bouche était pâteuse. J’avais un goût dégueulasse sur la langue et au fond de la gorge. Il fallait que je boive des verres d’eau pour, éventuellement, apprécier mon petit déjeuner. Et je ne vous parle là de quand je ne suis pas malade, quand je n’ai pas un rhume, parce qu’alors c’était un truc de fou, la bouche pâteuse qui sèche, l’enfer.

Arrêter de fumer permet à ma bouche de renaître. Il n’y a plus ou peu cet effet « pâte ». Mais du coup je ne bois plus autant d’eau le matin, ce qui est pourtant très bénéfique. Il faut j’y remédie.

2ème bénéfice d’arrêter de fumer

Mon haleine. Alors il ne faut pas se tromper, il y a plusieurs facteurs à la mauvaise haleine. Mais j’en ai éliminé un. Attention je ne dis pas que même sans la cigarette j’ai mauvaise haleine.

Ce que je veux dire, c’est que du fait que ma bouche n’est plus pâteuse, le goût, le parfum de ce que je mange commence à être « mémorisé » sur ma langue. Je vais prendre un exemple concret: le dentifrice. Avant son goût, son parfum était balayé par les 2 cigarettes qui suivaient. En gros ma bouche ne savait plus si je m’était lavé les dents.

Maintenant je sens le goût du dentifrice 3 heures après être passé à la salle de bain et ce malgré qu’un long café corsé ne soit passé par là. Une révolution. Une renaissance. Et ce n’est que le début. Je n’en suis qu’à une semaine.

3ème bénéfice d’arrêter de fumer

Et du coup, après avoir retrouvé une bouche propre et brillante, le goût fait son grand retour. Mais il le fait de manière subtil, très progressivement, très lentement, tout doucement mais surement. En faite, je commence à mieux percevoir le goût des aliments que je mange habituellement. Le café, comme je le disais plus haut, est plus fort (ce qui nous fait dire avec ma femme que le classic va remplacer le corsé)

La langue n’est pourtant « rétablie » à 100%, il lui faut encore éliminer beaucoup de traces de cette cochonnerie. Mais ça laisse augurer de bonnes choses pour l’avenir. Retrouver les saveurs perdues et en découvrir d’autres vont être un vrai plaisir pour moi.

 

Ça ne fait qu’une semaine que j’ai dit stop à la cigarette, le 22 décembre 2017, et les effets positifs se font déjà ressentir. J’ai hâte d’en découvrir d’autres, de revivre. Ça me motive. Promis je reste à l’affût pour tout vous raconter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*